Le site du Réseau Alpin des Forêts de Montagne

ACCUEIL

LANCEMENT DU PLAN « AVENIR MONTAGNE » ET DE L'AMI « AVENIR MONTAGNES MOBILITÉS »

Le 27 mai, le Premier ministre Jean Castex a lancé le plan « Avenir Montagne ». L’objectif est d’accompagner les territoires montagneux dans un développement touristique en accord par les enjeux de transition énergétique.
Aujourd’hui le tourisme en montagne représente 18 000 d’emplois annuels et 120 000 emplois supplémentaires pendant l’ouverture du domaine skiable. Il est donc indispensable pour les territoires montagnards de prendre le pli de la transition écologique pour assurer leur pérennité touristique et économique. Un certain nombre d’enjeux prioritaires ont été identifiés et déclinés en 14 mesures clefs regroupées en 3 axes :

Mesures transversales : L’accompagnement en investissement et en ingénierie pour des projets touristiques portés par les territoires de montagne.

Mesure 1 : Lancement d’un fonds « Avenir Montagnes » doté de 331 M€ comprenant un volet de 300 M€, co-financés avec les régions, pour soutenir les investissements en lien avec les axes du plan, et un volet de 31 M€ d’accompagnement à l’ingénierie des territoires qui en ont besoin pour monter ce type d’investissements.

 

Mesure 2 : Mise en place d’un point d’entrée unique au niveau local pour accompagner les acteurs de la montagne dans l’accès aux dispositifs de soutien.

 

Axe 1 : Favoriser le diversification de l’offre et la conquête de nouvelles clientèles.

Mesure 3 : Mobilisation du prêt tourisme au profit des acteurs de la montagne.

Mesure 4 : Mobilisation de la garantie de la Caisse des Dépôts pour faciliter l’accès des opérateurs aux prêts relance tourisme sur fonds d’épargne et à l’enveloppe de 500 M€ qu’elle propose.

Mesure 5 : Soutien aux « colos apprenantes » en montagne.

Mesure 6 : Négociation d’un accord national de tarifs préférentiels pour les établissements organisateurs de séjours montagne pour enfants.

Mesure 7 : Lancement d’une initiative pour jumeler les écoles et les établissements scolaires de la montagne avec ceux du reste du territoire.

 

Mesure 8 : Création d’un nouveau prêt subordonné pour les opérateurs du tourisme social de taille intermédiaire.

 

Mesure 9 : Renforcement des actions de promotion de la destination montagne toute l’année par Atout France à hauteur de 8 M€ de 2021 à 2024.

 

Axe 2 : Accélérer la transition écologique des activités touristiques de montagne.

Mesure 10 : Lancement d’un appel à manifestation d’intérêt France Mobilités pour accompagner en ingénierie les solutions de mobilité durables, innovantes et de proximité du premier et dernier kilomètre (parmi lesquels les projets de création d’ascenseurs valléens).

Mesure 11 : Faire de la biodiversité un atout du développement touristique local par l’aménagement et la restauration de 1 000 km de sentiers de montagne, ainsi que par la protection de la biodiversité dans une démarche de valorisation.

Mesure 12 : Mobilisation du fonds Tourisme durable vers les territoires de montagne à hauteur de 8 M€.

 

Axe 3 : Dynamiser l’immobilier de loisir et enrayer la formation de « lits froids ».

Mesure 13 : Instauration pour le tourisme de montagne d’une cessibilité du droit de préemption du preneur commercial en cas de local loué au bénéfice de nouvelles foncières dédiées pour conserver les hébergements en résidence de tourisme en gestion active. La Banque des Territoires y contribuera à hauteur de 25 M€ de fonds propres par an pendant 5 ans dans le cadre de tours de tables diversifiés.

Mesure 14 : Lancement par Atout France d’un appel à manifestation d’intérêt France Tourisme Ingénierie financé par la Banque des Territoires pour stimuler et accompagner les opérations de rénovation des copropriétés et des résidences de tourisme en station.

Pour accompagner les territoires le plan Avenir Montagne prévoit 650 millions d’euros d’aides publiques et 1,8 milliard d’euros d’investissement dans les territoires !   

Avec ce plan Avenir Montagne, l’Etat souhaite « construire un modèle touristique à la fois plus diversifié et plus durable pour les territoires de montagne, en liens étroits avec ses principaux acteurs, dont les collectivités territoriales, et ce, tout au long de l’année. » Jean Castex.

Ce plan vient ainsi compléter les 4,9 milliards d’euros alloués aux collectivités et aux opérateurs de montagne, par le gouvernement pendant la crise.

Dans ce cadre, un Appel à Manifestation d’Intérêt France Mobilités « Avenir Montagnes Mobilités » a été présenté le 27 mai dernier le Plan Avenir Montagnes par le Premier ministre. 31 millions d’euros sont ainsi dédiés à l’ingénierie via le programme Avenir Montagnes Ingénierie porté par l’ANCT en partenariat notamment avec la Banque des territoires, Atout France, France Mobilités.
Pour cela, l’État accompagne en ingénierie l’expérimentation et l’évaluation de solutions et de services de mobilité durables, innovants et de proximité en montagne.

Cet AMI, doté de 10 millions d’euros sur 2 ans, sera organisé en deux temps (automne 2021, courant 2022) et pourra bénéficier à environ 50 territoires, de densité intermédiaire à très peu dense. Les territoires lauréats d’Avenir Montagnes Ingénierie bénéficieront d’un accès prioritaire, mais non exclusif. Il permettra d’expérimenter et d’évaluer des solutions et des services de mobilité durables, innovants et de proximité du premier et du dernier kilomètre et il sera également ouvert à candidature des autres territoires et acteurs des massifs.

 

Date d’ouverture de la plateforme de dépôt des candidatures : 30/09/2021

Plus d'information sur : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/avenir-montagnes-accompagner-les-territoires-de-montagne

MENTIONS LEGALES