- Accueil -            Retour  Contact  Actualités  Liens 
 
 
La forêt alpine thème par thème. 
 
 
Habitat, bois construction
 
Forêt alpine et eau
 
Materiau bois
 
Forêt et risques naturels
 
Bois énergie
 
Forêt alpine et biodiversité
 
Forêt alpine et tourisme
 
Forêt alpine et agriculture
 
Forêt alpine et tourisme

  • Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Rhône Alpes sont les deux premières régions en terme de produit financier de la taxe de séjour (source : ministère de l’intérieur 2003).
  • Et le massif des Alpes est un enjeu touristique fort pour ces deux régions :
    « Rhône Alpes est la région leader incontestable sur le marché du tourisme en espace montagne avec 37% de parts de marché, 12% pour la région Provence Alpes Côte d’Azur. » source : observatoire régional du tourisme Rhône-Alpes.

La première richesse des Alpes est le tourisme !

Sur les Alpes, la forêt alpine fait partie intégrante des paysages (42% d’occupation du sol) et contribue ainsi à l’attractivité du massif : 90 pour cent des personnes en quête de détente choisissent pour leurs vacances une station au paysage intact et varié. source : étude année 2000 de l’institut de recherches pour les loisirs et le tourisme de l'Université de Berne.


1/ la forêt doit jouer « collectif » avec le reste du territoire :

    Il faut favoriser les partenariats avec les acteurs du tourisme : acteurs avec lesquels il y a parfois conflits mais avec qui, il est aussi possible de rentrer en synergie

    1.1/ Des liens à développer avec les stations de ski : la forêt est une offre complémentaire pour occuper les temps de « non ski ». (tout séjournant en station n’est pas skieur et en moyenne, les personnes skient moins longtemps)

    1.2/ Des liens à développer avec les centres d’information touristiques :
    - Pour trouver un moyen de regrouper l’offre touristique en forêt : développer un réseau
    - Aborder les conflits d’usages Travaux forestiers / Tourisme d’été : Organiser la communication : Préconisation, co-négociation

    les aires urbaines du massif des Alpes composées de plus de 50 000 habitants (définition de l’Observatoire des territoires) englobent 36 % des communes alpine. Ce sont 638 communes sur lesquelles la forêt alpine est directement soumise à la pression du public

    1.3/ développer la participation financière des pôles urbains par la contractualisation entre les territoires ruraux et les agglomérations à proximité.


2/ Développer l’offre de nouveaux produits basés sur la pédagogie liée à la forêt

    (sentier pédagogiques, thématiques, les routes à thème) dimension communication, information
    Rejetant un certain tourisme de masse, la demande touristique a évolué :
    les touristes veulent 1) s’aérer 2) apprendre 3) participer Il aiment diversifier leurs activités : d’un jour à l’autre au cours d’un séjour, ou sur un même site entre membres d’une même famille.


3/ Accompagner les porteurs de projets dans leur positionnement de départ :

    Actions de sensibilisation, information des propriétaires,
    une étude de marché vérifiant l’adéquation en terme d’intégration dans le territoire, une réponse aux attentes… (soutien par une ingénierie technique et juridique)
    Plus les produits valoriseront les spécificités de leur territoire (forte pente, situation intermédiaire entre la plaine urbanisée et les alpages, zone de combat, etc. ) plus ils auront de chance d’être durable.


4/ Organiser une approche professionnelle adaptée :

    - pluriactivité : Conseil juridique tant pour les employeurs que les employés (monter des contrats, initier les débats…)
    - formation : Formations bi-qualifiantes