- Accueil -            Retour  Contact  Actualités  Liens 
 
 
Qu'est-ce que le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne? 
 
 
Propositions pour 2014/2020
 
Les programmes financiers alpins 2007-2013 au service de la forêt
 
Répondre à l’appel à projets CIMA-POIA
 
Les actions rélayées par le Réseau Alpin
 
Qu'est-ce que le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne?
 
Le groupe de travail forêt / filière bois du Comité de Massif
 
L’espace des territoires de projets forestiers
 
Contacts / animation du Réseau
 
 

Le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne est inscrit dans la Convention Interrégionale du Massif des Alpes (CIMA) et dans le Programme Oppérationel Interrégional des Alpes (POIA ) pour « assurer une veille sur les différentes initiatives issues d’une approche territoriale de la politique forestière, et coordonner les différentes actions de soutien à la filière forestière ».





Le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne est un cadre de travail regroupant :

  • Le groupe de travail forêt filière bois du comité de Massif des Alpes (composé des membres volontaires du Comité de Massif et des financeurs des deux programmes alpins CIMA et POIA (Régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur, DIACT, ADEME,DRAF)
  • Les Territoires (Chartes Forestières de Territoires, Parcs Naturels Régionaux, Pays, CDRA, …)
  • Les professionnels de la filière forêt bois : les acteurs institutionnels


Les objectifs de ce travail en réseau sont de :

  • Garantir le lien entre les Territoires, les acteurs institutionnels et les axes de la CIMA, du POIA,

    • Favoriser le déploiement des stratégies conformément aux objectifs du comité de massif,
    • Développer le partage d’expériences, les rencontres sur les points de synergies alpines, développer l’exemplarité,
    • Faire remonter les besoins.


  • Renforcer l’interrégionalité :

    • Faire vivre et faire évoluer le « cadre de concertation » interrégional créé autour des questions forestières.


  • Concrétiser le schéma stratégique forestier du massif des Alpes,

    • Poursuivre l’implication des acteurs alpins,
    • Faire vivre également les thèmes du schéma qui ne figurent pas dans la CIMA ou le POIA


  • Favoriser les relations transfrontalières

    • Poursuivre et favoriser les échanges transfrontaliers au travers des projets INTERREG
    • Développer une force de proposition dans le cadre de la convention alpine.

L'objectif global du Réseau Alpin de la forêt de Montagne est de mettre en œuvre la stratégie forestière alpine.

Des enjeux certains légitiment l'existance du Réseau Alpin de la Forêt de Montagne :


  • Des outils spécifiques pour la forêt alpine à déployer

    Les acteurs du territoire ont construits le Schéma Stratégique Forestier du Massif des Alpes (SSFMA) qui se décline en 8 axes prioritaires pour la filière forêt-bois du massif et vise à développer un habitat moderne et bioclimatique avec du bois local, et faire de la forêt une source de produits d’avenir (une énergie nouvelle, le bois d’œuvre de demain, des produits à inventer …) tout en considérant les interactions importantes avec les autres secteurs du massif: milieu rural, risque, paysage, tourisme, urbanisme…
    Autant d’enjeux partagés, qui font et feront l’objet de projets interrégionaux et transfrontaliers s’inscrivant dans une vision d’avenir.

    La forêt de montagne est un enjeu important à l’horizon 2020 exprimé par le Comité de Massif. Ainsi, le Schéma Interrégional d’Aménagement et de Développement du Massif des Alpes intègre ce secteur dans ses priorités et affirme l’importance d’agir pour garantir la pérennité des nombreux rôles de la forêt alpine qui couvre plus de 40% du massif.

    Les enjeux premiers identifiés pour la forêt des Alpes sont traduits dans les nouveaux outils de développement de la politique du massif pour 2007-2013 :
    - La Convention Interrégionale pour le Massif des Alpes (CIMA) soutient le débardage par câble, le bois construction et le bois énergie.
    - Le bois énergie fait l’objet d’un axe du Programme Opérationnel Interrégional du massif des Alpes (POIA), il est également le thème d’un projet stratégique INTERREG


  • Une inter connectivité forte des thématiques forestières inscrites dans les outils de développement du Massif à garantir

    -la valorisation du bois construction, et du bois énergie en montagne liée directement aux stratégies de mobilisations :
    Deux grands domaines de valorisation économique du bois étaient retenus dans les actions premières de ces nouveaux programmes :
    - le bois construction avec comme enjeu majeur pour le massif de valoriser les bois alpins,
    - le bois énergie dans un contexte de développement à l’échelle valléenne favorisant les circuits courts et la ressource locale
    Ces valorisations sous-tendent la nécessité d’accentuer les efforts pour « sortir » le bois des forêts alpines. En conséquence un troisième axe indissociable est également inscrit dans les actions : la mobilisation des bois de montagne dont le débardage par câble.
    Ces trois enjeux pour la filière forêt bois sont particulièrement dépendants l’un de l’autre, et nécessitent que leur cohérence soit garantie.

    - la coordination entre les différents programmes traitants du Bois énergie
    Le Bois énergie est un axe tout particulièrement stratégique qui fait l’objet d’un programme complet de développement sur le massif des Alpes au travers de la CIMA et du POIA.
    Les actions relevant de ces outils de développement sont distinctes mais complémentaires pour une filière bois énergie adaptée en zone de montagne. Menées à bien simultanément sur la période 2007-2013 et coordonnées dans le cadre du réseau alpin de la forêt de montagne, elles permettront d’atteindre les nombreux objectifs attendus que sont : la valorisation et l’utilisation de la ressource locale, une forêt alpine exploitée garantissant son rôle multifonctionnel, la limitation des transports et un bilan carbone amélioré…

  • Faire vivre l’outil « réseau » libellé dans la politique du Massif des Alpes :

    La volonté de soutenir la constitution de réseaux est clairement exprimée à travers le Schéma interrégional de développement et d’aménagement du Massif :
    « […]Sur des thématiques qui lui sont propres( […]la valorisation de la forêt,[…]), le massif relèvera les défis qu’il affronte s’il parvient à mobiliser et diffuser les connaissances, les savoir-faire, l’innovation, et à faire progresser collectivement l’expertise.
    Dans ces différents domaines, il conviendra en particulier de favoriser l’émergence et la consolidation de réseaux associant recherche, appui au développement et expérimentation. »
    Extrait du schéma interrégional d’aménagement et de développement du massif des Alpes, Titre II : Les enjeux du massif alpin à l’horizon 2020 (Les enjeux du massif à moyen terme.) Chapitre 3 : organiser et structurer le territoire § 3 - Initier et soutenir les réseaux d’acteurs Page 111

    Ainsi, considérant l’intérêt de favoriser les échanges d’information à l’échelle du massif, le réseau alpin de la forêt de montagne est cité dans la CIMA pour d’une part « assurer une veille sur les différentes initiatives issues d’une approche territoriale de la politique forestière. » et d’autre part, « coordonner les différentes actions de soutien à la filière forestières »
    Extraits de la CONVENTION INTERREGIONALE POUR LE MASSIF DES ALPES 2007 – 2013, PROJET du 05 02.07 , Mesure 4 – La performance des filières agricoles et plus particulièrement pastorales et forestières, Introduction et § I- LES DIFFERENTS PROGRAMMES D’ACTIONS, I.2 - SOUTIEN A LA FILIERE FORESTIERE Pages11 et 12

    Egalement, le Programme Opérationnel pour le massif des Alpes, précise que son action « Développement du bois énergie en montagne » a pour cadre le schéma stratégique forestier du massif des Alpes, et que sa coordination se fera dans le cadre du réseau alpin de la forêt de montagne selon trois axes principaux :
    - l’ingénierie de projet
    - la cohérence des actions au niveau du massif alpin français et leur intégration dans les dispositifs territoriaux
    - l’élargissement au niveau de l’arc alpin et le transfert de connaissance à cette échelle.