Le site du Réseau Alpin des Forêts de Montagne

POLITIQUE FORESTIÈRE ALPINE

15/12/2017 : INSÉRER DU BOIS DES ALPES TM DANS LES MÉTROPOLES DES RÉGIONS ALPINES, UN LEVIER D'ACTION CONCRET POUR RAPPROCHER AIRES URBAINES ET MASSIFS FORESTIERS ALPINS

Le déploiement à grande échelle de BOIS DES ALPES™ est à l’œuvre, après avoir démontré la faisabilité technique et économique de la construction en BOIS DES ALPES™, ce sont maintenant les marchés urbains qui constituent une priorité pour le développement de la filière bois alpine.

 
Le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne, par l’intermédiaire du Commissariat de Massif des Alpes et les Communes Forestières AURA et PACA ainsi que l’Association Bois Des Alpes, a proposé au Groupe Forêt du Comité de Massif d’engager une communication sur cette thématique courant 2018 par un séminaire. L’ambition, si elle est bien de répondre aux objectif de lutte contre l’étalement urbain (rénovation, sur-élévation) est aussi d’élargir les acteurs concernés par la filière bois construction Bois des Alpes.
 
En plus des producteurs de bois, des entreprises de 1ère et de 2ème transformation déjà ciblés quotidiennement, l’accent devra être mis sur les métropoles et les aires urbaines qui n’ont pas encore l’expérience de la maitrise d’ouvrage publique sur l’insertion de fourniture BOIS DES ALPESTM dans leur commande publique.
 
En effet, construire et rénover en Bois des Alpes pour les collectivités est un enjeu puisque les politiques publiques de ces territoires sont particulièrement motrices à travers :
 
  • les grands aménagements, les travaux de rénovation et de densification urbaine
  • leur volonté d'insérer la forêt et le bois dans les documents d'urbanisme et d'aménagement du territoire
  • leur capacité à entraîner les espaces ruraux et montagnards adjacents dans leurs dynamiques de développement, en termes de consommation et d'activité des entreprises
  • leur implication dans une recherche de réciprocité urbain-rural, susceptible de préserver et valoriser les fonctions de la forêt
  • leur rôle de vitrines auprès du grand public et des utilisateurs privés du bois d’œuvre et du bois énergie

réalisations en Bois des Alpes TM dans les agglomérations alpines

D’autre part, construire et rénover en Bois des Alpes dans le secteur privé, demande une approche concertée avec les interprofessions, les prescripteurs, les architectes, les CAUE, pour pouvoir cibler la grande diversité des maitres d’ouvrages potentiels (bailleurs sociaux, particuliers, etc). L’enjeu du renouvellement de l’immobilier de loisir (stations) peut aussi être rattaché à cette démarche.
 
Le grand public doit aussi s’imprégner de ces relations entre villes et forêts alpines. Les périurbains et les ruraux des territoires forestiers ont besoin des villes pour développer une économie forestière et préserver les forêts. Les urbains ont de leur côté besoin de la montagne et de sa forêt : air, eau, protection contre les risques naturels, produits de la forêt, loisirs.
 
Le bois alpin se place donc comme un support idéal d’une nouvelle lecture des rapports urbain/rural. Ce nouvel élan donné à la stratégie alpine appel à la coopération et au partage d’expérience aussi bien entre acteurs de la filière forêt-bois alpine qu’au niveau de l’arc alpin européen où cette approche urbain/rural est également attendue (SUERA*) et où des initiatives étrangères peuvent être source d’enrichissements.
 
*Stratégie de l’Union Européenne pour la région alpine
MENTIONS LEGALES