Le site du Réseau Alpin des Forêts de Montagne

POLITIQUE FORESTIÈRE ALPINE

25/11/2014 - INITIATIVES EUROPÉENNES DE VALORISATION DES BOIS LOCAUX, À L'AG BOIS DES ALPES DU 20 NOVEMBRE 2014

C’est dans le cadre du Festival International des Métiers de la Montagne que l’association Bois des Alpes a organisé, à Chambéry, le 20 novembre dernier son assemblée générale et le colloque qui a fait suite.
 
En ouvrant ce premier colloque international, « VALORISER LA RESSOURCE BOIS LOCALE, UNE AFFAIRE DE TERRITOIRES » Bois des Alpes a souhaité rassembler plusieurs acteurs engagés dans des dynamiques de mise en valeur de ressource forestière locale, et créer une occasion de partage d’expérience entre territoires alpins.
 
INITIATIVES EUROPÉENNES DE VALORISATION DES BOIS LOCAUX
 
La valorisation de la ressource forestière locale dans la construction est un véritable levier du développement économique. La dimension humaine y trouve sa place, la dimension environnementale aussi.
 
Cinq acteurs de l’Arc alpin, allemand, autrichien, italien, slovène et suisse ont présenté les démarches respectives qui s’apparentent à la politique de Bois des Alpes.
 
Ces différentes approches européennes de valorisation des bois locaux au niveau alpin ne répondent pas toutes aux mêmes enjeux : intervention protectionniste, motivation écologique, origine et qualité des bois, certification et sensibilisation des acteurs, dimension humaine et dimension environnementale.
 
Si elles ne sont pas au même niveau d’avancement et n’ont pas pris les mêmes orientations, toutes elles démontrent une prise de conscience des politiques sur les améliorations à réaliser  en termes de valorisation de la ressource locale.
 
 
L’objectif global de la stratégie européenne pour la région alpine (SUERA) est de promouvoir une prospérité durable dans les Alpes, en stimulant sa compétitivité et ses capacités d’innovation – en vue de renforcer la solidarité entre espace de montagne et espaces urbains – , en améliorant sa connectivité, en préservant et valorisant son patrimoine naturel et culturel.
 
Cette initiative contribue à renforcer le rôle dévolu aux régions, notamment en tant que partenaires de l’Union européenne, en même temps qu’elle rapproche l’intégration européenne des citoyens.
 
 
L’ensemble des interventions a démontré l’importance de stimuler la naissance d’un « Marché du travail alpin » par une professionnalisation des métiers, et un développement de l’usage raisonné des ressources locales.
 
Les enjeux pour la filière restent appréciables : ouverture de marché, professionnalisation, incitation au développement durable. Dans ce contexte, on comprend bien l’importance, le rôle, les atouts des démarches de certification de qualité telle que Bois des Alpes.
MENTIONS LEGALES