Le site du Réseau Alpin des Forêts de Montagne

ACCUEIL

RETOUR SUR L’ÉVÈNEMENT « MOUNTAIN FOREST & CLIMATE CHANGE IN THE ALPINE REGION » - SUERA 2020


>>télécharger le document en PDF<<

La filière forêt bois est donc un axe stratégique de la présidence française de la SUERA. L’Union Régionale des Communes Forestières Auvergne Rhône Alpes, y a fortement contribué. En montagne, l’ampleur des enjeux forestiers face au changement climatique est telle qu’il a paru évident, dans cette feuille de route européenne, de réunir les acteurs de la filière pour faire remonter leurs recommandations. L’équipe de la présidence française et plus particulièrement l’ANCT Alpes et la région AURA ont donc sollicité les COFOR AURA pour piloter l’organisation de cette première manifestation du cycle de la présidence.

Initialement prévu en avril 2020, le COVID 19 et la crise sanitaire ont fait planer le doute tout au long de l’été sur son report. Finalement, la décision de tenir cette manifestation à la rentrée a concrétisé et valorisé tout le travail amont de préparation mené de longue date en collaboration avec les référents forêts bois des Conseils Départementaux de la Savoie et de l’Isère et des Parcs Naturels Régionaux de Chartreuse et des Bauges.

L’objectif semble atteint pour ces 2 jours de rencontres qui se sont tenus dans un contexte sanitaire en tension. Malgré ce climat particulier l’ampleur des enjeux mobilise significativement, tant politiquement que du point du vue des participants (jauge maximum des 100 inscrits atteinte).

Interventions politiques d’ouverture : 

  • Renaud BERETTI, maire d’Aix-les-Bains 
  • Michel GRAMBERT, président des communes forestières Provence-Alpes-Côte-d’Azur 
  • Lionel MITHIEUX, vice-président, délégué à la forêt du conseil départemental de Savoie 
  • Philippe MEUNIER, vice-président, délégué à la forêt et au bois de la région Auvergne-Rhône-Alpes 
  • Pascal BOLOT, Préfet de Savoie
 
Interventions politiques de clôture : 

  • Nadia AMRI, commission européenne
  • Guillaume ROUSSET, directeur adjoint à la direction regionale alimentation agriculture et forêt de la région Auvergne-Rhône-Alpes 
  • Sylvain MATHIEU, vice-président, en charge du bois, de la forêt et de la montagne, de la région Bourgogne-Franche-Comté

Plutôt prévisible, la représentation des acteurs de la filière française était majoritaire, avec bon nombre d’acteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, de la région Grand Est et de la Région Sud Provence Alpes Côtes d’Azur. Toutefois, il faut souligner la venue d’une dizaine d'européens qui, par leurs contributions actives, ont donné à ces rencontres une réelle dimension européenne. Encore merci à tous les participants pour leur mobilisation. 

Pour prendre connaissance des propositions issues de cet évènement, consultez la synthèse !

En substance voici un aperçu de la teneur des échanges sur la première journée, en format conférence :

On retiendra les échanges riches du matin qui ont suivi les deux revues de projets qui mettaient l’accent sur deux questions centrales : 

• Comment renforcer la résilience de la filière bois en montagne?
• Quels nouveaux liens inventer entre sociétés et forêts de montagne ? 

Dirigées et soulevées avec perspicacité par Claire Simon (Val Monti) animatrice de cette journée, les interventions des porteurs de projets et les discussions qui ont suivi avec l’assemblée ont permis de faire ressortir la plus-value de ces projets en réponse aux problématiques posées. Les débats ont porté sur les constats partagés, les apprentissages possibles auprès des voisins européens, les résultats bien évidemment, mais aussi et surtout les développements devant être possibles de conduire dans de prochains programmes de coopérations. Des améliorations ont aussi été proposées aux Autorités de Gestion des programmes de coopération pour optimiser le déroulement des Appels à Projets, faire émerger plus de projets, mieux capitaliser sur les résultats, mieux les diffuser etc.

(Retrouvez dans la synthèse le recueil des réactions à chaque revue de projet)

L’après-midi a ensuite été le moment clef de la journée avec la tenue des workshops pour faire naître et recueillir les propositions des participants sur de nombreuses thématiques ciblées : 

  • Adaptation de la sylviculture et impact sur la biodiversité
  • Gestion des crises climatiques et impacts sur la sylviculture
  • Conditions d’exploitation forestière liées aux à-coups climatiques
  • Conséquences sur les filières de transformation
  • Sensibiliser sur la multifonctionnalité des forêts dans les Alpes
  • Terroir, origine des bois, faible emprunte carbone
  • Liens de solidarité entre territoires urbains et territoires ruraux / forestiers
  • Travail en forêt de montagne
  • Services écosystémiques / biodiversité / espaces naturels
  • Economie circulaire
 
L’investissement des modérateurs et la mise en place d’une méthodologie précise (proposée par Claire Simon) ont été déterminants pour cette moisson de propositions qui s’est avérée prolifique !

Ainsi les acteurs de la filière ont pu partager sur chaque thématique les défis actuels identifiés, puis proposer sur cette base des mesures de changement, cela en vu d’atteindre les objectifs d’avenir souhaités eux aussi caractérisés. 

(Retrouvez les propositions synthétiquement rapportées dans la synthèse de l’évènement)

Tout au long de la journée, les participants ont pu s’initier aux joies du tournage sur bois grâce a la présence sur site de Peter Pan. Après la restitution et la clôture, les participants ont pu poursuivre les échanges lors d’une soirée décontractée à bord d’un bateau sur le Lac du Bourget, pour une croisière repas. Ce fut l’occasion de faire plus ample connaissance entre professionnels de la filière de régions voisines, françaises ou européennes. La météo parfaite pour cette occasion a offert un beau coucher de soleil sur les paysages des massifs forestiers montagneux des Alpes (Belledonne), des Pré-Alpes et du Jura (massifs de la Chartreuse, des Bauges et de l’Epine).

La deuxième journée a vu les participants se répartir dans deux bus pour des excursions de terrain thématiques organisées par les PNR des Bauges et de Chartreuse, sous un ciel ensoleillé. 

Mêlant découverte du patrimoine local, lecture de paysage, analyse des contextes géomorphologiques et regards sur l’histoire des activités locales, ces parcours ont très richement présenté les territoires d’études et contextualisé les problématiques forestières qui ont été présentées par les techniciens des organismes de la filière (ONF, Communes Forestières, CRPF, Chambre d’agriculture,  gestionnaire plateforme Bois Energie etc). Merci à eux.

Le parcours dans les Bauges a ainsi proposé au participants de s’intéresser aux enjeux de la multifonctionnalité de la forêt de montagne et notamment :
- A l’entretien de la forêt de montagne, 
- A l’exploitation des Très (Très) Gros Bois, 
- A la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière (Natura 2000), 
- D’aborder concrètement les impacts du changement climatique, 
- Aux problématique d’une station de moyenne altitude
- De détailler l’Opération « scolyte des Déserts »
- de découvrir la démarche Sylv’ACCTES
- aux problématiques d’accueil touristiques

Quant au parcours en Chartreuse, il a mis l’accent sur les enjeux productifs d’une forêt située à proximité d’agglomérations telles que Grenoble et Chambéry aux participants de s’intéresser à :

- La démarche « Forêt d’Exception » Grande Chartreuse.
- La production de demain dans une « forêt périurbaine », et comment expliquer la gestion aux différents usagers : zoom sur le marteloscope et les journées découvertes « vis ma vie de bûcheron ».
- La valoriser du bois de Chartreuse au travers de constructions, le habert de la prairie du Charmant Som, l’Espace Multi-Activité, et école de St Pierre d’Entremont.
- Aux enjeux bois énergie à l’échelle de Rhône Alpes et des territoires pré-alpins avec une présentation de l’organisation de l’approvisionnement bois énergie en Chartreuse et un arret à l’entreprise Multi-Trans Savoie (projets et investissement).
- A l’existence d’un outil collectif de taille de charpente.
 
MENTIONS LEGALES