Le site du Réseau Alpin des Forêts de Montagne

ACCUEIL

20/11/17 : CONSTRUIRE EN BOIS DES ALPES POUR RENFORCER LA SYNERGIE ENTRE LES POLITIQUES DU TOURISME ET DE LA FILIÈRE FORÊT BOIS DANS LES ALPES


Espaces valléens et BOIS DES ALPESTM, des démarches alpines à rapprocher ?
 
Le tourisme et la filière forêt bois sont des composantes essentielles de la stratégie du comité de massif. Les espaces Valléens et la certification BOIS DES ALPESTM sont en effet des outils inscrits dans les  programmes régionaux, interrégionaux et européens que l’on retrouve sur le massif des Alpes (CIMA, POIA, Plan Montagne en région AURA et le contrat Stations de Demain en région PACA).
 
Ces programmes soutiennent les démarches territoriales qui permettent d’amplifier la demande en bois local, notamment par la certification BOIS DES ALPESTM pour le bois construction, en plus du bois énergie. Côté tourisme, c’est la diversification de l’offre des territoires qui est particulièrement attendue et les espaces valléens portent ces stratégies dans un esprit de valorisation des patrimoines naturels et culturels. Ce sont par exemple des démarches intercommunales de territoires pas ou peu structurés autour d’une station de sports d’hiver ou qui souhaitent moins en dépendre. 
 
Des convergences émergent naturellement. D’un côté le tourisme alpin est en quête de durabilité pour faire évoluer son modèle. Les stations de sports d’hiver, moteurs principaux de l’économie des hautes vallées doivent faire face aujourd'hui à un certain nombre de mutations et de difficultés parmi lesquelles élargir et varier l’offre de services sur les 4 saisons et rénover les logements et infrastructures touristiques. Recourir pour ces opérations à du bois alpin, issu de foret gérées durablement et mis en œuvre par des entreprises du massif alpin est une solution attractive. En effet, après avoir démontré la faisabilité de la construction durable en BOIS DES ALPESTM, notamment en maitrise d’ouvrage publique (50 bâtiments réalisés), la lutte contre l’étalement urbain dans les fonds de vallée et dans les stations passe aussi par l’évolution des pratiques des particuliers, des promoteurs touristiques, etc. Il s’agit maintenant d’accentuer les efforts en direction de la maitrise d’ouvrage privée et du secteur de la rénovation.
 
Cette démarche participe alors aussi à l’élan pris par BOIS DES ALPESTM pour investir les marchés similaires dans les aires urbaines (densification de l’habitat et travaux sur la surélévation par exemple). Comme avec le rapprochement du tourisme et de la filière forêt bois, le Réseau Alpin de la Forêt de Montagne compte renforcer les liens entre le massif forestier alpin et les grandes agglomérations. C’est là, en ville, dans les espaces valléens (et autres territoires touristiques alpins) qu’il sera pertinent de faire la promotion des relations de réciprocité entretenues avec la forêt alpine (qualité de l’air, emploi, protection contre les risques, loisirs,...) au travers de réalisations en BOIS DES ALPESTM.
 
C’est donc sur ces bases que l’insertion du BOIS DES ALPESTM dans les opérations touristiques des espaces valléens prend tout son sens.
 
Genèse, mise en œuvre et poursuite de la démarche
 
Fruit des échanges du séminaire tourisme à Marseille fin 2016, cette stratégie a été ensuite actée par le Comité de Massif, via le Groupe Foret Bois. Le premier jalon de cette démarche a été posé le 29 novembre 2016 à Pelvoux en présentant l’intérêt de la démarche lors de la rencontre du réseau des chefs de projet espaces valléens. C’est avec leur contribution qu’il a été possible d’inventorier les 150 projets des territoires alpins et les maitres d’ouvrages concernés.
 
Avec le Commissariat de massif des Alpes et les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, les Communes forestières ont donc animé 3 réunions d’information pour sensibiliser et convaincre les porteurs de projets à insérer du BOIS DES ALPESTM dans leurs opérations de construction, mais aussi de réhabilitions, d’extensions voire d’aménagement extérieurs (signalétique par exemple). 
 
Elles se sont déroulées :

  • Le 27 octobre 2017, au Château de la commune d’Esserts-Blay (proche Albertville) salle de la Aula, de 10h à 14h, en présence de : Mme N. MORDANT Commissaire à l'aménagement, au développement et à la protection du massif des Alpes, Mr F. PANNEKOUCKE, Conseiller régional délégué aux vallées de montagne, Mr R. VILLIEN, Président des Communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes

  • Le 15 novembre 2017 à la mairie de Sisteron (Alpes de Haute-Provence)
  • Le 16 novembre 2017 à à la maison du Département à Plan du Var (Alpes Maritimes)
Les participants ont donc eu l’occasion de se familiariser avec les différents cadres stratégiques interrégionaux, régionaux, européens du tourisme et de la filière bois-forêt en place dans les Alpes, la certification BOIS DES ALPESTM et les différents outils existants (notamment le nouveau guide marchés publics pour insérer une fourniture BOIS DES ALPESTM dans la commande publique que vous pouvez nous demander), des retours d’expérience sur des infrastructures touristiques réalisées en BOIS DES ALPESTM et leur faisabilité technique et économique.
 
Mais surtout, des contacts ont été noués avec les porteurs de projet pour qualifier plus précisément leurs projets et définir comment ils pourront être accompagnés par la suite. D’autres échanges ont également pu se tenir avec les partenaires prescripteurs de bois des interprofessions, avec le CAUE de Savoie pour optimiser le déploiement de BOIS DES ALPESTM vers la nouvelle cible que sont les maîtres d’ouvrages privés.
MENTIONS LEGALES