- Accueil -            Retour  Contact  Actualités  Liens 
 
 
Bois des Alpes et la stratégie forestière alpine 
 
 
Une démarche fédératrice à l'échelle du massif alpin
 
Les objectifs
 
Bois des Alpes et la stratégie forestière alpine
 
L'enjeu du classement des bois
 
Moyens de mise en oeuvre
 
Le cahier des charges Bois des Alpes
 
Accès au site Internet de Bois des Alpes
 
Un réseau de bâtiments-pilotes en Bois des Alpes
 
 

La démarche Bois des Alpes trouve sa légitimité au sein de la stratégie forestière alpine, en particulier dans le Schéma Stratégique Forestier du Massif des Alpes et la Convention Interrégionale du Massif Alpin (CIMA) 2007-2013

Bois des Alpes et le Schéma Stratégique Forestier du Massif des Alpes

Deux fiches actions, à savoir la fiche habitat et bois matériau, font références aux objectifs poursuivis par la démarche Bois des Alpes.

Ainsi le schéma insiste sur la nécessité :

  • D’augmenter la part du bois local dans la construction bois :

    • « en développant le concept Bois des Alpes afin de fournir un bois porteur d’une image marketing, qui identifie la résistance mécanique du matériau issu du massif. »

    • « en accompagnant le regroupement d’acteurs d’un même territoire pour construire des projets autours de ces objectifs. »

    • « en communiquant sur l’intérêt d’une ressource locale : sur le plan social, économique comme environnemental (bilan carbone, limitation du transport) »

  • De poursuivre le développement du bois dans l’habitat alpin notamment conquérir le domaine de l’habitat collectif, les rénovations de l’immobilier dans les stations de ski.
    Cet objectif peut être atteint avec Bois des Alpes par la promotion de l'image du bois alpin et surtout de ses qualités environnementales et en terme de résistances mécaniques.

  • De redynamiser l’industrie du sciage par :

    • une meilleure cohésion de la seconde transformation avec la filière forestière

    • une adaptation des scieries aux normes en terme de classement et de séchage de bois qui satisfont aux exigences du marquage CE et de l’Agrément Technique Européen. (ATE : spécification technique harmonisée au sens de la directive communautaire sur les produits de la construction)

      Un des objectif de Bois des Alpes est de créer une nouvelle organisation de filière basée sur l'interdépendance des acteurs et la complémentarité de leur action. Au delà, en exigeant un bois classé, Bois des Alpes permettra aux scieries de s'adapter aux normes de classement.

  • D'organiser l’approvisionnement et la commercialisation par :

    • la création d'une offre de produits triés par les forestiers en fonction des besoins des scieries.

      Il s'agit du volet produit et service de la démarche. Les utilisateurs finaux et scieurs pourront choisir parmi une gamme de bois dont la qualité sera connue grâce aux classement de la résistance mécanique.
      Les utilisateurs pourront choisir la qualité et la quantité de bois adaptées à leur demande en temps voulu notamment à l'aide de contrats, autre proposition du schéma stratégique.

    • D’organiser les approvisionnements et les sécuriser par le développement de contrats.

      Bois des Alpes vise la mise en place de nouvelles méthodes de commercialisation des bois au travers notamment de la contractualisation. Les contrats permettent un meilleur fonctionnement de filière et permettent aux forestiers ou aux scieurs de constituer une meilleure offre et d'assurer un meilleur service vis à vis des utilisateurs.
      Le contrat bénéficie de la souplesse des différents modes de commercialisation. Il s'agit d'un contrat écrit, qui décrit : le volume, les essences, la qualité des bois, le prix et les délais.


    Bois des Alpes et la Convention Interrégionale du Massif Alpin (CIMA) 2007-2013

    La CIMA constitue un levier privilégié pour la mise en oeuvre des orientations préconisées par le Schéma Stratégique de Massif. Ainsi, un des axes de la CIMA est le développement du bois dans les constructions notamment " La promotion et la valorisation en circuit court des bois du massif, par des démarches de qualification de l’offre, dont les labels."